On peut le faire

Ce projet s'est associé au service mobile de transfert d'argent Wing pour offrir des connaissances financières aux jeunes qui en ont désespérément besoin.

Un projet de -
Cambodge, Pays précédents

Un partenariat avec le service de transfert d'argent Wing

Je suis très fier de dire que j'ai dirigé les efforts pour former 53 groupes d'écoute et de dialogue pour Equal Access International »On peut le faire' émission de radio pour les jeunes. Les clubs de jeunes sont un exemple positif de l'impact des programmes d'accès équitable dans ma communauté. Ils sont devenus une force positive de changement dans la province de Banteay Meanchey - ma patrie. »

-Mik Sinh, journaliste jeunesse communautaire

Utilisant sa longue durée et populaire On peut le faire programme de radio pour les jeunes, en 2017, EAI a produit du contenu destiné à un public averti sur l'établissement d'objectifs, les économies, la budgétisation, les institutions financières, le service de transfert d'argent de l'escadre et le programme pilote de l'escadre. EAI estime que les trois escadres soutenues par On peut le faire des épisodes ont été entendus par des centaines de milliers de jeunes cambodgiens.

LES ACTIVITÉS DU PROJET:

Ces auditeurs comprenaient des membres des centaines de On peut le faire clubs de jeunes situés autour le pays. Les membres du club se sont réunis pour écouter les programmes de radio et discuter de ce qu'ils ont appris. Cet environnement d'apprentissage partagé a permis aux jeunes d'explorer souvent confondre et intimider les sujets de littératie financière dans un environnement favorable.

Les mini-drames représentaient une jeune fille vivant dans un village provincial confronté à des problèmes combinés de pauvreté, de manque d'accès à l'éducation, de soins de santé médiocres et aux pressions de l'adolescence. À la suite d'une urgence de santé familiale, sa sœur de Phnom Penh doit transférer de l'argent de la ville à son village d'origine. Cela ouvre la voie à une exploration des thèmes de la littératie financière et à un aperçu du service Wing, que les personnages apprennent est plus rapide, moins cher, plus sûr et plus pratique que le transfert d'argent par d'autres canaux formels et informels.

Après avoir entendu le programme, les auditeurs ont appelé leur station locale et posé des questions ou répondu aux questions d'autres auditeurs. Chacune des six émissions en direct a été diffusée deux fois par mois pendant trois mois. Les émissions d'appel ont été animées par un présentateur de radio basé dans le studio de chaque station et ont été soutenues par un représentant de l'escadre qui était disponible pour répondre aux appels et expliquer le service de l'escadre.

«Je suis très intéressé par ce programme car je veux savoir comment économiser de l'argent correctement. Même si je gagne un bon revenu, je n'ai pas d'argent économisé. »- Hor Leap (de la province de Stueng Treng)

Impact et portée de ce projet

1,000

les gens se sont rencontrés dans les clubs d'écoute

1.25 Million

les jeunes ont écouté "We Can Do It"

1,700

interactions avec le programme radio

EAI et Wing ont organisé conjointement un programme de formation pour 81 responsables de clubs d'écoute de cinq provinces - Banteay Meanchey, Battambang, Prey Veng, Siem Reap et Svay Rieng. Au cours des formations, les formateurs Wing et EAI, soutenus par Microfinance Opportunities, a fourni davantage de compétences financières grâce à un programme où les jeunes pourraient devenir pilotes d'escadre et aider à inscrire de nouveaux membres pour le service Wing. Les 81 stagiaires se sont inscrits pour devenir pilotes d'escadre.

Afin de promouvoir la participation au projet, EAI a organisé un concours destiné aux auditeurs plans d'épargne personnels. 80 participants ont soumis des participations au concours et parmi ceux-ci, les gagnants ont été choisis en fonction de l'exactitude et de la force de leurs plans.

Après seulement trois mois, des milliers d'auditeurs avaient envoyé des lettres et des SMS, passé des appels téléphoniques ou assisté à des réunions de club pour partager leurs idées sur des sujets financiers et le service Wing.

Je veux créer un plan d'épargne afin d'économiser suffisamment d'argent pour poursuivre mes études à Phnom Penh. Si je ne mets pas de plan clair, je n'aurai pas assez d'argent pour étudier parce que ma famille est pauvre. » Sothy
de la province de Kampong Chhnang